Liste des produits de la marque Ruinart

Née en 1729, Ruinart est la plus ancienne Maison de Champagne. Avant elle, il n'en existait pas. A sa source, l'intuition d'un moine qui devançait son temps

A l'origine, il y a ce moine. Bénédictin, intuitif, visionnaire, travailleur, modeste : Dom Thierry Ruinart (1657-1709), contemporain de Louis XIV. Théologien et historien brillant, il est appelé à 23 ans à l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés, l'un des plus importants centres d'étude du monde chrétien, à deux pas de Paris. Là, de la Ville et de la Cour, lui parviennent les échos de la vie mondaine et de ses engouements, notamment pour ce nouveau vin qui ne se dénomme pas encore « champagne » mais qui fait déjà fureur auprès de la jeunesse aristocratique.

On est à l'aube du XVIIIème siècle. Dom Ruinart, auteur d'ouvrages savants, a aussi le goût des choses de son temps et sa curiosité se double d'un sens aigu des affaires. Il est né en Champagne où son frère est négociant en drap et y retourne à maintes reprises. Fort de toutes ces observations, il a acquis la conviction que ce « vin de bulles » né des vignes de sa province, dit aussi « vin de mousse », est promis à un bel avenir. Cette conviction, il la transmettra à son frère et à son neveu.

En 1729, vingt ans après la mort de son oncle, Nicolas Ruinart fonde la première Maison de Champagne. L'intuition du moine précurseur vient d'entrer dans l'Histoire.

Par cet arrêté, Louis XV autorise le transport du vin mousseux en paniers de 50 à 100 bouteilles.

Jusqu'alors, les bouteilles, destinées à une consommation locale, étaient trop fragiles pour voyager. Les bouteilles ayant gagné en résistance, la décision royale de 1728 ouvre au vin fougueux les portes de l'Europe.

 Ruinart procède à sa première expédition de champagne Rosé dès l'année 1764.

Veuillez nous excuser pour le désagrément.

Effectuez une nouvelle recherche